Comment devenir moniteur de ski nautique ?

L’une des carrières dans lesquelles vous pouvez vous lancer si vous appréciez les sports nautiques, c’est celle de moniteur de ski nautique. C’est un métier qui vous permet d’entraîner les jeunes et différents groupes de personnes à se maintenir en forme tout en pratiquant des activités ludiques et amusantes. Si le métier de moniteur de ski nautique vous intéresse, voici comment vous y prendre pour y arriver.

La formation à suivre

La formation nécessaire à suivre pour devenir moniteur de ski nautique n’est pas particulièrement exigeante. Elle sera plus ou moins simple à suivre. Avant toute chose, il convient de vous renseigner auprès des directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

En réalité, ce qu’il faut pour devenir moniteur de ski nautique, c’est un diplôme de moniteur d’activités nautiques. Vous devrez donc obtenir le BPJEPS niveau BAC pour prétendre aux compétences nécessaires à l’exercice de la profession. Pour en arriver là, votre parcours peut être le suivant.

Avoir une forme physique : Trouver le meilleur moyen pour avoir de bons adbos

Tout d’abord, vous commencez en tant qu’assistant-technicien animations nautiques ou ATAN, sans omettre de passer un certificat de qualification professionnelle (CQP). C’est un processus simple qui vous mènera à passer les tests pour être admis en BPJEPS. La spécialité que vous choisirez pourra être ensuite monovalente ou plurivalente. Ce choix s’effectuera en fonction des renseignements complémentaires que vous aurez obtenus de la part des directions énoncées plus haut.

Connaître le rôle d’un moniteur de ski nautique

Il est essentiel de maîtriser l’étendue des compétences dont le moniteur de ski nautique doit disposer afin d’exercer sa profession. Il est d’abord un éducateur sportif spécialisé dans les sports nautiques en général. Dans la pratique, il peut être appelé à exercer ses compétences de multiples façons. Il sera donc amené notamment à animer et encadrer des activités de ski nautique.

Puisque sa cible sera souvent variée, il devra user des bons moyens pour être capable de prendre en charge des clients à la fois à l’étape de l’initiation, jusqu’à celles des divers niveaux de compétitions en ski nautique. Le type de personnes qu’il est amené à accompagner dans la pratique du ski nautique est diversifié. On peut compter des groupes de personnes, des enfants, des adultes, des professionnels et des débutants, il faudrat alors choisir une ski adapté voici un site : https://top-ski-nautique.com/.

Fort de son savoir acquis au cours de sa formation, il sait repérer les endroits où il convient de pratiquer le ski nautique et connaît les signes qui permettent d’éviter les endroits dangereux pour la pratique de l’activité. Si toutefois, des incidents viennent à se produire pendant qu’il dirige l’activité, les premiers gestes qui sauvent seront mis en œuvre par lui pour mettre les victimes hors de danger.

De fait, le moniteur de ski nautique doit disposer d’une formation de base aux premiers secours sanctionnée par la PSC1. Le moniteur de ski nautique organise lui-même le déroulement de l’activité de ski nautique et prend une part active à la gestion de la structure au sein de laquelle il organise son activité. Bien entendu, le matériel et les équipements dont il se sert sont entretenus sous sa supervision personnelle.

admin